Bird of Paradise

Ce modèle profondément différent du premier est basé sur l’échappement atypique « Grasshopper » ou sauterelle inventé par le britannique John Harrison vers 1722 pour ses chronomètres de réglementation et pour la marine. Les deux avantages de l’échappement à sauterelle sont sa régularité de fonctionnement et le fait que la lubrification n’est pas nécessaire. Malgré ses avantages, ce type d’échappement a été supplanté par « l’échappement à recul » de George Graham qui était moins complexe et plus facile à régler.

 

J’ai là aussi acheté les croquis de ce modèle très élancé à l’américain Clayton Boyer que je considère être le meilleur créateur au monde de ce type d’horloges appelé « skeleton » en Anglais. Je ne trouve pas le mot très heureux mais il a l’avantage d’être très explicite.

Avant de me lancer dans l’aventure de la réalisation de ce modèle aussi complexe, je suis passé par une phase d’étude très poussée sur ordinateur. J’ai adopté un module de 2.5 pour les roues et pignons ce qui les rend plus petits.

Le « look » du modèle est conforme à celui de Clayton. Dans le détail, tout est différent et surtout très optimisé.

Un poids de 1.2kg suffit à la faire fonctionner pendant 30 heures. Au lieu de 3 à 3.5 kg préconisé par Clayton. Surprenant !

J’ai pris plaisir à travailler le bambou pour la structure. C’est un bois très lumineux mais un peu fragile. Le noyer, le buis, le contreplaqué de bouleau et le hêtre sont aussi utilisés.

Le silence de ce type de pendule est remarquable. Sa tenue de l’heure l’est également, la dérive étant de moins de deux minutes par jour.

J’ai par la suite ajouté sur ce premier modèle un mini mouvement à quartz qui entraine un pignon supplémentaire tournant à l’envers et poussant les pignons bois des aiguilles des heures et des minutes. J’ai dû pour cela découpler la rotation des aiguilles de l’entrainement général de l’horloge et du balancier. Là, c’est encore mieux mais peut être choquant pour les puristes.

Bird of paradise
Runtime
0:20
Vues
4,916

 

Ce article est également disponible en Anglais.